Vous êtes ici: AccueilQuoi de neuf ?

Face à l’incertitude des marchés, il existe des solutions !

DÉCOUVREZ NOTRE TOUTE DERNIÈRE CAPSULE CONSEIL

Abonnez-vous à notre fil RSSAbonnez-vous à notre fil RSS
Caisse Hydro

Face à l’incertitude des marchés, il existe des solutions !

Publiée le 27 juin, 2011 dans Capsules conseil par Caisse Hydro

La crise financière des subprimes, qui a provoqué la dégringolade des marchés financiers tout au long de 2008, aura donné des sueurs froides aux investisseurs. Que le sujet vous concerne, ou vous intéresse tout simplement, voici un court état des lieux de la situation, suivi de quelques conseils judicieux. 

La déréglementation des marchés et la coûteuse liberté, prise alors par certains spécialistes en ingénierie financière, de complexifier certains produits pour le seul appât du gain, nous ont démontré le risque démesuré du « laisser faire-laisser aller ».

Les marchés financiers ont plongé dans un gouffre, entraînant à leur suite la plupart des économies mondiales dans une forte récession. D’un seul coup des rêves de retraite se sont évanouis, le chômage a grimpé en flèche, et l’immobilier s’est effondré. De nombreux travailleurs se voient aujourd’hui forcés de travailler plus longtemps.

Les États-Unis, aux prises avec une violente récession et un effondrement du marché immobilier, ont mis en place une politique d'assouplissement quantitatif en faisant tourner « la planche à billets ». Si la création massive d’argent a surtout été bénéfique pour la finance mondiale, cela n’a pas été le cas pour les investisseurs particuliers ni pour l'économie réelle (activité économique en dehors de sa partie spéculative, c'est-à-dire hors de la finance et de la bourse).

L’explosion de la masse monétaire a fait chuter le dollar US, provoquant par ricochet l’augmentation du prix du pétrole, des denrées agricoles et des matières premières. L’inflation s’infiltre désormais dans nos économies et se fait sentir sur le « panier de la ménagère » au niveau mondial.

Les investisseurs particuliers qui restent présents en Bourse sentent bien les risques qui pèsent actuellement. Cela dit, se retirer du marché peut impliquer d'accepter le faible rendement actuel des obligations. Certaines obligations souveraines n'offrent plus une aussi grande sécurité qu’avant à cause des dettes gigantesques des pays.

Les placements dans des fonds communs composés d’entreprises hors du Canada sont eux aussi affectés par les variations du dollar canadien, le Canada restant l’une des régions économiques les plus stables au monde. Le dollar canadien pourrait très bien continuer de s’apprécier ce qui réduirait sensiblement les rendements des portefeuilles étrangers, voire même les annulerait. À long terme, cela pourrait faire une différence sur vos revenus de retraite. Votre conseiller à la caisse pourrait vous aider à analyser votre situation financière, et à prendre des décisions éclairées.

+ + +